Maîtrisez le trac des examens par des moyens naturels


A. Prescription pour traiter une pathologie avec un moyen thérapeutique 

Que faire pour aider votre cerveau

Quand vous êtes confronté à l’examinateur et que vous sentez la tête vous lâcher, adoptez ce comportement.

  •   La respiration

La personne qui a le trac se met automatiquement en apnée. Elle ne respire plus que par de brefs instants. Essayez de soulevez votre lit. Au moment de l’effort de tirer sur les bras, votre respiration va s’arrêter. C’est le même mécanisme avec le trac, vous êtes prêt à l’action : vous enfuir ou vous battre, l’ennui c’est que vous ne bougez pas. Prenez conscience de ce phénomène, redressez-vous et efforcez-vous de respirer calmement, régulièrement et profondément. Après trois ou quatre respirations, vous allez sentir une amélioration intérieure. Continuer tant que le trac menace.

  •   L’action

Maintenant que vous avez récupéré votre tête, plantez-vous bien sur vos pieds, regardez droit devant vous, ne pensez à plus rien et foncez dans l’action. Le trac va disparaître comme par enchantement. Gardez la tête dans le guidon jusqu’à ce que vous ayez passé la ligne d’arrivée et surtout faites-vous confiance, la mémoire va revenir, écoutez-vous, suivez vos instincts.

 

Le trac, ça vient comme l’orage. Le temps tourne, le vent se lève, l’air se charge d’électricité. Dès le début, prenez les choses en main.

 

 Les remèdes énergétiques sur le moment

  •   L’homéopathie – pour vous mettre en condition

La veille au soir, le matin et juste avant l’action et même pendant, prenez 5 ou 6 granules de Gelsemium en 9CH. La base est une plante de Virginie qui est un anxiolytique naturel, elle réduit donc l’anxiété. Il n’y a plus trace de principe actif dans la préparation homéopathique, il n’y a donc pas d’interaction médicamenteuse possible.

  •   Fleur du Dr.Bach – pour retrouver son calme

A prendre chaque fois que vous perdez pied. Choisissez « Mimulus », la muscade. Quelques gouttes sur la langue suffisent, vous pouvez renouvelez à volonté. C’est le remède des peurs secrètes. Là aussi, vous ne craignez rien, c’est une action similaire à l’homéopathie dont le Dr.Bach était un connaisseur convaincu.

 

Les remèdes en phytothérapie avant le moment

  •   Notre produit « Phytostandard Aubépine-Passiflore « : Associée à l’Aubépine, cardioprotecteur et anti-palpitations, la Passiflore est une plante grimpante qui traite l'anxiété, les troubles du sommeil, l’hypertension liée à l’émotivité. Il peut être pris à raison d’une à deux gélules par jour, durant le mois qui précède votre performance.
  •   Durant la préparation de votre performance, prenez notre « Extrait de plantes Mémoire». Le Ginkgo présent dans ce mélange va contribuer à une meilleure oxygénation de votre cerveau, en améliorant la circulation sanguine. Vous serez plus efficace pour mémoriser les grandes quantités d’information en peu de temps.
  •   Si vous ressentez de l’anxiété mêlée à de la fatigue, prenez notre « Extrait de plantes Action » : Cette préparation contient de la Rhodiole, un puissant adaptogène, qui va améliorer votre vigilance tout en maîtrisant votre anxiété. Elle est associée au Guarana, un tonique général.
  •   Au petit-déjeuner ou pour remplacer un repas, une bouillie de flocon d’avoine avec du yaourt, enrichie de fruits, de raisins secs, de noix et de miel. L’avoine est un excellent régulateur de la faim et de la glycémie. Il vous évitera de grignoter toute la journée pour combler votre angoisse.

  

B. Information propre à des moyens thérapeutiques

Comment la phytothérapie peut vous aider ?

La phytothérapie est l’utilisation des plantes médicinales sous différentes formes pour soigner des problèmes de Santé. C’est une médecine qui remonte à la plus haute antiquité. Bien que l’on trouve la plupart de ces plantes en vente libre, voir dans les jardins, il ne faut jamais oublier qu’en les ingérant vous absorbez des principes actifs qui peuvent avoir des effets secondaires ou des interactions avec des médicaments que vous prenez. Ne consommez jamais une plante que vous ne connaissez pas bien ou qui vous a été recommandée par une personne n’ayant pas de formation médicale. Demandez avant à votre pharmacien ce qu’il en pense.

 

Comment les remèdes énergétiques peuvent vous aider ?

On classe dans les remèdes énergétiques l’acupuncture chinoise, plusieurs fois millénaire, l’homéopathie qui a déjà plus de deux cents ans, les élixirs floraux du Dr.Bach qui ont tout juste un siècle. Ces thérapies énergétiques soignent des centaines de millions de personnes sur la planète, chaque année, depuis des générations. Ce n’est pas parce que notre science est incapable d’expliquer comment fonctionne la médecine énergétique qu’il faut rejeter ces pratiques comme sans valeur. Pendant plus de cent ans, nous ne savions pas pourquoi l’aspirine soulageait les maux de tête. Cela n’a pas empêché les médecins d’en prescrire et les gens d’en consommer. Un jour, probablement nous saurons. En attendant faisons preuve d’humilité et de pragmatisme, si la médecine énergétique vous aide, utilisez-là. Elle est sans danger. Notre médecine scientifique ne peut pas en dire autant.

 

Un dernier conseil

Ne prenez jamais un médicament que vous supposez adapté à votre problème sans prendre l’avis de votre pharmacien, le remède pourrait s’avérer être pire que le mal.

 

C. Information propre à un pathologie

Qu’est-ce que le trac ? Dr. Daniel Scimeca

« Le trac n’est pas une angoisse comme les autres. C'est une angoisse par anticipation qui paralyse et qui semble empêcher d’affronter une situation unique. Lorsque l’acteur entre sur scène, c’est maintenant, pas demain, pas plus tard. Lorsque l’on passe un examen, c’est ce jour-là et aucun autre. Cette impossibilité de reculer, de s’adapter, de s’arranger avec la difficulté donne au trac un caractère dramatique ».

 

Les signes du trac

« Avoir le trac est donc ce sentiment, cette sensation devenue physique d’être traqué par le public, l’examinateur. La voix change, les mains tremblent, les jambes semblent devenir molles, la tête n’est plus à l’équilibre, le cœur bat la chamade, la sueur est profuse et le ventre se noue. Mais il y a pire, les tremblements viennent témoigner à la face du monde de ce qu’on voulait cacher. »

 

La mécanique du trac

Mon imagination crée un scénario catastrophe où je me fais peur à moi-même. Par un processus archaïque mon corps va se mettre en situation de survie : combattre ou fuir. Mais je ne peux faire l’un, ni l’autre. Toute l’énergie convoquée et inutilisée va créer une énorme pression en moi qui va me rendre incapable de tout appel à ma mémoire ou à ma rationalité. Alors, c’est le trou, la page blanche.

 

Notre équipe « Conseils Pharma »


Laissez un commentaire